Quelles technologies le plasma peut-il remplacer ?

Un article dans lequel nous avons comparé la technologie plasma au corona, au flammage, au sablage et autres technologies est déjà présent sur notre site : cliquez ici pour le consulter

Comment fonctionne la technologie plasma ?

Sur quelle épaisseur le traitement plasma agit-il chimiquement ?

La modification chimique se fait sur une extrême surface de l’ordre de 0,1 nm. Une modification physique est possible sur certains matériaux d’origine thermique.

Quelles sont les fonctions chimiques greffées en surface ?

Les fonctions chimiques greffées en surface dépendent de la nature du matériau et du gaz plasmagène utilisé. L’utilisation de l’air comprimé permet de greffer des fonctions azotées type amines, et des fonctions oxygénées type alcool de par sa composition (environ 80% N2 et 20% O2). Un des intérêts de nos technologies est de pouvoir orienter le type de fonctions chimiques qu’il est nécessaire de créer pour avoir une synergie entre matériau/traitement plasma colle.

Combien de temps dure le traitement par plasma ?

Quelle est la vitesse de traitement ?

L’efficacité du traitement plasma dépend de la vitesse de défilement des pièces sous le plasma, mais ce n’est pas le seul paramètre à prendre en compte. D’autres paramètres sont à étudier, tels que la puissance de la buse, la distance entre la buse et la surface, et la nature du gaz utilisé. Ces paramètres ne sont pas des freins par rapport aux autres contraintes de production. Les vitesses peuvent parfois être supérieures à 100 m/min, ou s’adapter aux vitesses de lignes existantes. Quelque soit la vitesse de votre ligne, l’équipement plasma peut être dimensionné en conséquence. Quelques exemples d’applications avec leur temps de cycle et la vitesse de traitement:

– automobile traitement de planche de bord avant collage => 750 pièces /jour ( 40s par cycle)

– traitement de tube/flacons PP avant sérigraphie => 2000 pièces/h

Quelle est la durée de vie du traitement d’activation au plasma ?

La durée de vie du traitement d’activation au plasma est limitée. Seuls les dépôts de couche mince permettent d’obtenir une stabilité du traitement. Dans le cas d’une activation de surface par plasma « seul », il est difficile de répondre précisément à cette question car la durée de vie du traitement dépend directement du matériau et des conditions de stockage des pièces (poussières, taux d’humidité, UV).

L’efficacité du traitement est plus importante juste après avoir été réalisé, et va ensuite décroitre jusqu’à atteindre un plateau généralement au dessus de l’état initial du matériau. Sur certains matériaux comme l’aluminium ou le silicone, l’efficacité du traitement va rapidement chuter (quelques heures), alors que pour d’autres matériaux la décroissance va être plus faible et rester stable pendant plusieurs mois. Toutefois, pour la plupart de nos clients cela ne pose pas de problèmes car l’étape succédant la préparation de surface par plasma est réalisé à la suite du traitement plasma sur la même ligne process. Lorsque la surface a subi l’opération suivante, le produit de la réaction est quant à lui stable.

Quels matériaux peut-on traiter au plasma et comment sont-ils affectés ?

Quels matériaux peut-on traiter avec vos systèmes plasma ?

Tous. Il n’y a aucune restriction technique pour traiter les matériaux. Nous avons déjà traité, entre autres, les matériaux suivants :
– Plastiques
– Composites
– Elastomères
– Métaux
– Textile synthétique et naturel
– Verres et céramiques
– Cuir, bois, aliments

Peut-on traiter même des matériaux sensibles électriquement ?

Oui, nos technologies plasma permettent de traiter des matériaux sensibles électriquement car le plasma en sortie de la buse est électriquement neutre. Le traitement ne se fait pas dans la décharge électrique mais en post-décharge.

De plus, nous n’avons pas de bombardement électronique qui pourrait affecter la structure de surface.
La norme IEC611340 fixe le champ électrique maximal admissible par un composant électronique à 10 000 V/m .
Des mesures réalisées montrent des champs électrique très inférieurs à cette valeur.

Le plasma modifie-t-il les propriétés du matériau ?

Le traitement plasma modifie uniquement la chimie d’extrême surface, les premiers nanomètres, en nettoyant et rendant la surface fonctionnelle par le greffage de fonctions chimiques polaires réactives. Les propriétés intrinsèques du matériau, tel que l’aspect ou les propriétés mécaniques  ne sont pas affectées.

Comment installer les équipements plasma ?

De quoi a-t-on besoin pour installer un équipement plasma ? 

3 choses simples !

  • Air comprimé ( ou azote)
  • Raccordement à un réseau électrique 230V/400V
  • Aspiration/extraction (avec cellule de traitement)

Et, selon le contexte :

– Un système de fixation pour la torche.

– Une motorisation permettant de déplacer la source plasma le long de la surface à traiter ou la surface à traiter par rapport à la source plasma.

– Une enceinte pour confiner la zone de traitement et protéger les opérateurs du bruit, des dégagements gazeux et des zones chaudes.

– Un système de pilotage à distance.

– Un système d’acquisition des données de traitement.

Puis-je traiter mes pièces à la main ? 

Cette solution n’est pas recommandée, car la distance et la vitesse de traitement sont des paramètres sensibles nécessitant d’être précis. Un traitement manuel ne permet pas de réaliser un traitement reproductible (détérioration). De plus, un des principaux avantages de la technologie plasma et de permettre l’automatisation d’une préparation de surface, ce qui est contradictoire avec son utilisation manuelle.

Une fois installés, comment puis-je adapter mes équipements plasma ?

Puis-je faire communiquer le système plasma avec mes autres machines ?

Oui, le système plasma peut se lier avec d’autres machines à l’aide de signaux “tout ou rien”, ou de messages numériques. Il est possible de contrôler le plasma, de régler et de surveiller des paramètres process clés (débit, puissance, état).

Puis-je intégrer un système plasma dans ma boucle d’arrêt d’urgence ?

Il est possible d’intégrer un partage de la boucle de sécurité avec une machine (contacts de l’arrêt d’urgence, ouverture et fermeture des relais de sécurité, état des relais).

Puis-je utiliser d’autres gaz que l’air comprimé ?

Oui, il est possible d’utiliser de l’azote ou d’autres gaz sur consultation d’AcXys

Quels sont les risques liés à l’utilisation du plasma ?

  • Y a-t-il des risques électriques dans l’utilisation équipements plasma ? Non. La décharge servant à former le plasma est contenue dans la torche et isolée de l’extérieur. Les surface métalliques extérieures de l’équipement plasma sont entièrement liées à la terre, y compris la torche, et ne sont donc pas accessibles de l’extérieur. Il n’y donc aucun risque électrique à utiliser l’équipement.
  • La machine fait-elle du bruit ? Oui. La zone de traitement et le port d’EPI sont confinés.
  • Y a-t-il des affluents gazeux (ozone, NOx (valeurs inférieur au VLEP et VME)) ou vapeurs résiduelles de nettoyage ? Oui. Il est nécessaire de les aspirer.
  • La température de la source et du plasma présentent-elles des risques ? Il faut dans tous les cas mpêcher l’opérateur de toucher la torche (pictogramme ou confinement).

Y-a-t-il des risques électromagnétiques ?

Nos équipements sont conçus pour se conformer aux réglementations électriques de l’UE. Ils utilisent un dispositif de correction de facteur de puissance (PFC) qui limite les perturbations envoyées dans le réseau électrique. Le châssis du générateur des ULS est constitué de panneaux  métalliques reliés à la terre afin d’éviter tout rayonnement électromagnétique.

Même si la décharge électrique est réalisée à l’intérieur de la buse, un petit champ électromagnétique peut être mesuré à proximité de l’axe de la buse, à l’endroit où la décharge électrique est visible. La valeur mesurée du champ électrique est de 1,4 à 1,9 kV/m à une distance de traitement de 2 cm.

Quel est l’avantage environnemental d’une préparation de surface par plasma ?

Utilisé dans des secteurs comme l’automobile, l’aérospatial, ou encore le textile, le plasma est le procédé le plus écologique qui existe en matière de traitement de surface. En effet, les gaz utilisés sont propres : hydrogène et azote, ou autres gaz propres.

Les rugosités ou irrégularités sur une surface peuvent être corrigées sans l’utilisation d’agents polluants, comme des solvants.